Un atelier philo, c’est quoi?

Un atelier philo, c’est un échange réflexif entre participants à partir d’un questionnement philosophique. Il ne s’agit plus de dire ce que l’on pense, mais de penser ce que l’on dit. L’animatrice favorise la discussion entre pairs tout en garantissant le recours par les participants à l’argumentation, la problématisation et la conceptualisation.

…pour qui?

Il n’y a pas d’âge pour philosopher! Dès le plus jeune âge, des questions existentielles se posent à nous, êtres pensants. A quoi sert de grandir? Y a-t’il quelque chose après la mort? C’est quoi l’amour? Pourquoi a t’on peur?
Les ateliers philo s’adressent aux enfants dès l’âge de 4 ans, et aux adolescents jusqu’à 15 ans. En fonction de leur maturité intellectuelle et cognitive, le questionnement philosophique peut être proposé à partir d’un support (album jeunesse, extrait de film, oeuvre d’art, expérience de pensée, dilemme moral…), ou émaner directement des participants.

Les ateliers philo s’adressent également aux enfants à besoin spécifique (HPI, handicap), pour les élèves de SEGPA, les décrocheurs scolaires…

…à quoi ça sert?

Les ateliers philo permettent aux participants de prendre conscience de leur aptitudes réflexives, leurs capacités à réfléchir sur des questions universelles. Par l’échange d’idées entre pairs sur un même sujet, ils élaborent des concepts ensemble, par eux-mêmes et pour eux-mêmes. A terme, les préjugés se déconstruisent, un véritable esprit critique se forge, tout en laissant place à une plus grande tolérance vis-à-vis des autres car ils sont en mesure de reconnaître l’existence de pensées divergentes, sans jugement négatif. En ce sens, les ateliers philo répondent aux enjeux actuels du «vivre ensemble» et de l’éducation à la citoyenneté.

…ça dure combien de temps?

Un atelier philo dure de 45 mn à 1h30. Un temps de relaxation (méditation, yoga, respiration, auto-massage…) peut être proposé en début d’atelier pour inviter les esprits au calme, nécessaire à la réflexion. Avec les plus jeunes, la discussion philosophique est précédée d’un temps de lecture et de compréhension du support. Il peut également être proposé aux participants un temps créatif à l’issue de la discussion (écrit collaboratif, dessin, vidéo…).

…quelles méthodes ?

Selon l’âge des participants, leur expérience et la régularité des séances, plusieurs méthodes peuvent s’adapter. Pour les plus jeunes, la réflexion philosophique naîtra à partir de la lecture ou du visionnage d’un support (album jeunesse, court-métrage, oeuvre d’art…). En acquérant un peu d’expérience, les participants seront rapidement en mesure de formuler des questionnements philosophiques élaborés par eux-mêmes. L’élaboration de la pensée est justement stimulée, nourrie par la pensée et le point de vue des autres (contre-argument, idée nouvelle, atténuation, amplification…), c’est une sorte de cercle vertueux de l’échange entre pairs, d’autant plus qu’un cadre clair est posé dès le début de la séance (écoute, respect…). Quelque soit la méthode employée sur la forme (méthode du bâton de parole sans intervention de l’animatrice, discussion à visée démocratique et philosophique, en groupe, individuellement…), l’objectif est de stimuler la pensée de l’enfant ou de l’adolescent, sous toutes ses formes : imagination, raisonnement, déduction…

… où ça?

Les ateliers philo peuvent avoir lieu dans toute structure accueillant des enfants ou des adolescents : écoles, collèges, lycées professionnels, MFR, centres socioculturels, MJC, centres de loisirs, médiathèques, hôpitaux, associations…

Les sujets philosophiques peuvent être proposés par l’animatrice, émaner directement des participants ou étudiés en amont, en collaboration avec les structures. Selon le type de structure, un atelier philo accueille de 8 à 15 participants. Dans les établissements scolaires, il est possible de mettre en place des dispositifs permettant la participation d’une classe entière.

Les ateliers philo peuvent également être programmés lors de manifestations ponctuelles (ateliers parents-enfants en semaine de la parentalité, débats dans le cadre de manifestations pour l’écologie, etc.).

… combien ça coûte?

Les ateliers sont financés soit directement par la structure, soit par les participants (dans ce cas, la participation financière n’excède pas 5 €).
Si le financement est pris en charge par la structure, le coût est négocié en fonction du nombre d’interventions programmées et des frais de déplacement. Un devis sera présenté pour acceptation avant toute intervention.